La période d'adaptation avec l'assistant maternel, une étape essentielle pour le bien-être de l'enfant

Image d'illustration pour La période d'adaptation avec l'assistant maternel, une étape essentielle pour le bien-être de l'enfant

Dès le premier entretien entre les parents et l'assistant maternel, il est important de parler de la période d'adaptation à mettre en place.
Cette étape est essentielle pour l'enfant qu'il soit bébé ou déjà grand, pour les parents et le professionnel qui prendra en charge l'enfant dans la journée à son domicile.

Pour l'enfant : même petit, il ressent les émotions, les changements de son environnement. Il comprend beaucoup de choses. Il est important de le rassurer et lui expliquer que ses parents reviennent toujours le chercher.

 

Pour les parents : vient le moment de confier son enfant à une tierce personne. Cela peut-être difficile et mal vécu. Après des semaines de fusion, vient l'heure de reprendre son travail, avec des sentiments mêlant la culpabilité de confier son enfant, l'angoisse d'un éventuel incident et parfois le sentiment de "jalousie" envers cette tierce personne qui passera la journée avec son enfant.

 

La séparation entre l'enfant et ses parents se fera d'autant mieux si l'enfant sent que ses parents le confient en toute confiance.

 

Pour l'assistant maternel : faire connaissance de l'enfant, échanger avec ses parents sur ses habitudes de vie, observer la manière dont il se comporte pour répondre de la meilleur façon possible à ses demandes. L'objectif de cette démarche pour l'assistant maternel est de s'adapter au rythme de l'enfant et de mettre en place les actions nécéssaires pour favoriser son bien-être physique et psychique dans la continuité de ce qui est fait par les parents.

 

La 1ère séparation des parents avec leur enfant est importante. Avant de le confier à l'assistant maternel, il est indispensable que les parents et l'assistant maternel fassent connaissance et parlent de certains points qui favoriseront la confiance et la qualité de l'accueil.

 

Il est donc conseillé d'échanger sur ces différents sujets :

  • L'épanouissement de l'enfant (sa personnalité, ses capacités ou ses difficultés d'adaptation, ses comportements)
  • Le sommeil (conditions à mettre en place pour le favoriser : lieu de couchage, rythme, bruits ambiants, lumière, doudou, tétine, etc)
  • L'alimentation (habitudes horaires, quantités, températures, le lieu où l'enfant prend son repas, ce qu'il préfère,etc)
  • L'hygiène et la propreté (conditions pour le change , vêtements de rechange, apprentissage de la propreté, lavage des jouets et des mains,etc),
  • Les activités et l'éveil (relation à l'enfant, stimulation et repos, capacité à laisser l'enfant faire seul, activités à domicile, sorties à l'extérieur, respect du rythme de l'enfant),
  • La santé et les soins (connaissance de l'état de santé globale de l'enfant, des allergies éventuelles, accord sur l'administration de médicaments sur ordonnance médicale, etc).

 

 

Un accueil progressif et bien pensé contribuera à sécuriser l'enfant et lui permettre d'effectuer en douceur la transition entre sa famille et l'assistant maternel qui va l'accueillir.

Il s'agit de laisser l'enfant progressivement à son assistant maternel de quelques minutes à plusieurs heures, sur une semaine minimum.

 

Pour le premier accueil, il est essentiel que le(s) parent(s) reste(ent) avec son (leur) enfant pour prendre connaissance des lieux, ensemble.

 

Le jour suivant, il est important de ne pas oublier son doudou ou tout objet qu'il affectionne, imprégné d'odeurs familières. Ce second accueil peut durer une heure.

 

Un autre jour sera l'occasion de prendre un repas ou une collation chez l'assistant maternel. L'enfant pourra mieux connaître la personne qui s'occupera de lui et les autres enfants avec qui il vivra. Un autre jour, il peut rester faire une sieste chez l'assistant maternel, rassuré par son doudou, sa tétine ou un objet dont l'odeur lui est familière, au moment de son coucher dans un lieu encore inconnu.

 

Enfin, il pourra passer "une petite journée" (1/2 journée) chez son assistant maternel. Il a besoin de continuité et de repères, il aura l'occasion de jouer, manger et dormir comme il le fera à l'avenir au moment de la reprise du travail de ses parents.

 

Toutes ses étapes sont indispensables pour que "le trio" formé par  "l'enfant-les parents-l'assistant maternel" puisse commencer l'accueil dans des conditions optimales.
 

 

Chaque enfant est différent, et l'assistant maternel et parents jugeront selon son comportement de la durée nécessaire pour cette période d'adaptation. Mais, quelle qu'en soit la durée, ce sera la qualité des échanges entre parents et assistant maternel et la mise en place d'une confiance mutuelle qui seront déterminantes pour le bien-être de l'enfant.